Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 20:18

Christian, conservateur du musée contemporain de Stockholm, vit dans un monde idéal. Brillant, belle gueule, belle situation, travail enrichissant, valeurs humaines (sauf parfois avec ses filles mais bon, on n’est pas parfait) tout semble parfait dans sa vie au volant de sa Tesla.

Il prépare une nouvelle exposition intitulée ‘The Square’, sensée représenter un espace où les gens seraient pris de compassion pour autrui. Mais tout bascule le jour où il se fait voler son portefeuille et son téléphone portable dans des conditions rocambolesques.

Abandonnant peu à peu son rôle de conservateur à une agence de com et des jeunes qui se la pètent grave, Christian va se concentrer sur les moyens de récupérer ses bien dans une vengeance totalement incontrôlée et nous allons assister médusés à une cascade d’évènements totalement in croyables où tout semble se dérégler devant nos yeux.

Brillamment filmé, acteurs exceptionnels, moments de bravoure, scène hallucinantes, Ruben Ostlund nous fait passer par toutes les phases émotionnelles possibles et comme dans son précèdent film : Snow Therapy (à voir si vous l’avez raté), il nous offre toute la palette du comportement humain. Génial !!!!

The Square – film suédo-danois de Ruben Ostlund – 2017 – Palme d’Or Cannes 2017
Repost 0
Published by didier falleur - dans Cinéma
commenter cet article
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 06:17

Raoul Peck nous a habitué à porter un regard différent sur l’histoire de notre société avec le remarquable documentaire sur James Baldwin ; « I am not your negro » (à voir et revoir). Auparavant il réalisa, entre autres un film intitulé : » Lumumba».

Cette fois ci, c’est de la jeunesse de Karl Marx dont il s’agit et les années comprises entre 1843 et 1848, soit de sa première arrestation à la parution du Manifeste du Parti Communiste et de la rencontre avec un autre jeune homme de son âge, aussi brillant que lui : Friedrich Engels.

Nous assistons à l’élaboration d’une pensée, la création d’une œuvre qui va bouleverser le monde et nous partageons l’enthousiasme de ces deux hommes, sans oublier la part importante tenue pas la femme de Marx qui a laissé sa vie de grande bourgeoise pour suivre cet homme et qui participe elle aussi à cette histoire. Nous suivons leurs débats, leur confrontation au monde ouvrier encore sous le joug des propriétaires, leur insolence parfois qui peut paraitre à certains comme de l’arrogance mais à ce niveau de conscience, on peut pardonner ces excès de jeunesse. La reconstitution historique est magnifique parfois un peu trop léchée mais goutons notre plaisir et laissons nous emporter par l’histoire et son basculement.

Le jeune Karl Marx – film de Raoul Peck – 2017 – 1h58
Repost 0
Published by didier falleur - dans Cinéma
commenter cet article
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 07:13

Le 27 décembre 1974, 42 mineurs disparaissent à la fosse de St Amé de Liévin-Lens dont Jojo, le frère de Michel le narrateur. Jojo était plus qu’un frère pour Michel, un modèle et sa disparition va créer un vide immense.  Puis peu après, son père paysans se suicide en laissant un mot dans sa poche : »Venge nous de la mine ».

La vie de Michel va se dérouler avec une obsession, tuer le responsable de ce désastre, le porion comme on dit, le maitre mineur celui qui donne les ordres et regarde les autres travailler et il reste Lucien Dravelle celui là justement, celui qui reste et c’est lui qui va payer pour les morts.

40 ans plus tard, à l’occasion des commémorations de la catastrophe, c’est la date choisie par Michel.

Sorj Chalandon nous offre un livre poignant, admirablement écrit et qui nous plonge dans l’intimité des veines noires des mines, de la vie des ses personnages et de tous ceux qui sont descendus en bas. Il nous offre des surprises aussi, un procès, celui d’un homme et d’une industrie qui tuait ses ouvriers. C’est magnifique et ça se lit d’un trait car nous sommes emportés par la force des propos et la vision permanente de ce monde oublié.

Avant, c’était les corons ………………..

Le jour d’avant – Sorj Chalandon – Grasset 2017 – 332 pages
Repost 0
Published by didier falleur - dans lectures
commenter cet article
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 15:27
Monter une yourte
Monter une yourte
Monter une yourte
Monter une yourte
Monter une yourte
Monter une yourte

à partir du moment où le plancher est prêt, il nous a fallu quatre heures à 5 pour terminer le travail.

la structure en bois, le plus facile presque c'est du meccano

la première isolation, un simple tissu en coton

avec l'isolation en feutre ça se complique un peu car c'est lourd à bouger surtout sur le toit..bien tendre le bazar

et puis on recouvre le tout avec de la grosse toile étanche

on sert bien avec les cordes et voila le travail

merci Total pour l'aide, les bidons ça roule facile tout autour

ce soir on dort à l'abri

sans béton ni parpaing ni colle ...magnifique !!!!!!

y'a encore des vélos qu trainent dans le coin......

 

 

 

Repost 0
Published by didier falleur - dans ecologie
commenter cet article
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 14:53

Warmshowers....c'est le monde entier qui vient vous visiter. L’autre jour, c’est Hollie et Peter (de Manchester) qui partent pour Milan pour participer le 14 octobre à une course fixie de 45mn. C'est elle qui fait la course, lui c'est l'entraineur et ils arrivent de Barcelone. Donc on y va à vélo non ????? Matez les cuisses de Peter ..ça rigole pas...ancien pro en Kairin et course poursuite. Hollie est australienne et à sa première course (vers 10 ans) elle est arrivée dernière et à gagné une règle. Son frère est arrivé premier.....

Pour l’histoire, Peter a juste roulé entre Chicago et Rio de Janeiro oui mais en passant par la Patagonie, traversé la Cordillère des Andes,  passé par la Bolivie (le fameux Solar de Uyuni) et enfin Rio…..Il m’a raconté l’anecdote suivante : au Panama, il s’enfonce dans la forêt vierge pour rejoindre la Colombie sauf que cette piste ne  mène nul part sauf vers un fleuve qu’il faut traverser à la nage. La police locale lui dit gentiment de faire demi-tour. Il obéit. Une autre fois, il débarque dans un village à plus de 4000m de haut et s’arrête un peu pour se reposer.0 quand les gens apprennent qu’il est de Manchester, il doit se mettre à jouer au foot avec les gamins. Il va y rester quatre jours hébergé par les habitants.

Bonne route à eux et que Hollie gagne !!!!!!!

 

Ce matin, j’ai accompagné Luis, sa compagne Yessica et leur fils de 6 ans Bautista (Mowgli) sur un bout de chemin. Je les emmène jusqu’à la route de Maussane pour qu’ils ne se trompent pas trop. Nomades à vélo depuis 1an et demi, ils ont parcouru toute l’Europe. Ils viennent d’Argentine et ils ne connaissaient rien au vélo avant de se décider à faire ce voyage. Et où vont-ils acheter leurs premiers vélos ???? Chez Décathlon bien sur. Et alors ???? Et bien au bout d’un mois et 1000km tout est cassé alors ils retournent chez Décat pour montrer les dégâts et les vendeurs n’en croient pas leurs yeux……et ils se font rembourser les vélos. Pas chiens chez Décat.

Maintenant elle roule sur un BH et lui sur un tandem allemand. Plus sérieux tout ça. Ils vivent de la vente de leurs petits objets en bois qu’ils proposent à divers magasins (maison pour les oiseaux…boites…..animaux) et on leur donne aussi beaucoup de choses (pièces de vélo par ex). Elle fait des Attrapes-Rêves…..Voila, ils partent pour le sud de l’Italie où Luis a des racines et aussi pour passer l’hiver. Bon voyage la famille

Warmshowers, des gens qui passent par la maison
Warmshowers, des gens qui passent par la maison
Warmshowers, des gens qui passent par la maison
Repost 0
Published by didier falleur - dans velo
commenter cet article
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 06:16

Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde

1er jour : Narbonne >>> Bédarieux - 80km et 600m+

La sortie de la ville est toujours un peu pénible. Direction Cuxac d’Aude mais y’a vraiment trop de bagnoles. Je mate une petite route qui part longer le canal. Hop….on bifurque.

A Moussolens on retrouve le canal mais c’est pas si simple. Il nous faut l’enjamber par un vieux pont de chemin de fer et  ce n’est pas sans nous déplaire car un peu interdit.  Un magnifique bâtiment nous apprend que nous sommes à l’écluse de Gailhousty à 1088 mètres de Sallèles d’Aude. On y va, puis vers Ouveilhan et le chemin passe à coté des restes de l’Abbaye de Fontcalvy. Pause picnic en ce lieu un peu magique perdu dans la plaine. Une porte permet d’accéder à sa terrasse. Au fond, un feu ravage une colline, le ciel s’assombrit ; il faudra deux heures aux Canadair pour arriver sur zone ; ils l’éteindront rapidement.

Nous, on continue : Capestang, grande église inachevée (résidence d’été des évêques de Narbonne. Faut toujours qu’ils voient trop grand), Cazouls, Murviels où des gens gentils remplissent nos gourdes et nous offrent une grande bouteille d’eau. Ils reviennent de la frontière espagnole pour quelques courses. On ne demande pas quoi. St Geniès de Fontedit et Autignac. Nous pénétrons dans le domaine des vins de Faugères. De la vigne à gogo et en veux tu en voilas dans un magnifique  paysage vallonné aux couleurs d‘automne.

Après Cassiniojouls (ça ne s’invente pas) c’est justement Faugères. Une dernière cote (pas trop raide) dans une forêt de chênes verts qui rappelle les Cévennes, une grosse descente et nous sommes à Bédarieux. On cherche un peu l’hôtel du soir et après une bonne douche on file au resto. Ce soir on s’la pète, j’ai choisi le meilleur de la ville : La forge. On ne va pas regretter. http://restaurantlaforgebedarieux.fr/. C’est drôlement bon, inventif et pas guindé, arrosé d’un Faugères (bio évidemment : excellent !!!!

http://www.chateau-estanilles.com/fr/les-vins/l-impertinent-rouge

 On laisse le volet ouvert pour se faire caresser par la pleine lune. Bonne nuit.

2° jour : Bédarieux >> Agde via Béziers et Sérignan – 90km et 460m+

Après un petit déj parfait pour préparer la journée nous partons vers 9h00 par une petite fraicheur : 8° à l’affichage. Grand beau dans le ciel. Petite carte à Flo et nous remontons toute la descente d’hier. Une ancienne friche minière a été recouverte d’un champ de panneaux photovoltaïques : impressionnant. Col, rares cyclistes rencontrés, tous sur des bécanes de course. Nous nous arrêtons un bon moment dans le village de Pézènes-les-Mines avec son magnifique château médiéval qui domine. Une femme du village nous raconte son histoire. Il a été entièrement restauré par ses anciens propriétaires mais ne se visite pas.

Roujan, Margon et son autre château du 12/13°. On s’offre notre pause déjeune et nous décidons de faire un tour par Sérignan car sinon nous serons à Agde vers 14h00. On demande confirmation du chemin à des fêtards du village. La France picole, la France rigole.

Abeilhan, Roujan où nous ramons un peu pour trouver la route mais c’est une voie verte qui s’offre à nous pour rallier Béziers. On prend !!!

Traversé de la ville rapide, pas de temps à perdre dans la ville de ce facho de Ménard. Détour par les 7 écluses de Fonséranes. Y’a un monde fou mais ça vaut le détour.

Pont Canal et canal du midi jusqu’à Villeneuves-les-Béziers et enfin Sérignan mais nous n’avons pas assez de temps pour visiter son musée (vraiment extra) car il faut encore arriver à Agde par le nouveau pont piétons/vélo magnifique qui enjambe l’Orb quitté à Bédarieux et prendre notre train et la piste qui longe le canal ressemble parfois à un terrain de cross.

Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Rando vélo entre Narbonne, Bédarieux  et Agde
Repost 0
Published by didier falleur - dans velo photos
commenter cet article
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 07:15
Il est temps de repartir
Il est temps de repartir
Il est temps de repartir
Il est temps de repartir
Il est temps de repartir

Il est temps de repartir

Vélo trépigne

La route à travers les vignes

Et la garrigue

Montpellier se laisse traverser sans trop d’animosité

Même si les pistes cyclables laissent un peu à désirer

Puis c’est la campagne : Grabels

Un incendie a roussi des parcelles

Les proprios ont du avoir chaud aux fesses

Première cote vers Bel-Air

Descente sur Montarnaud

Pour regrimper plus sévère

Jusqu’à La Boissière

Celle là je ne m’y attendais pas

Puis c’est un immense paysage de garrigues

Un immense désert vert qui moutonne à l’infini

Le Pic St Loup de dessine au loin vers l’est

Les contreforts du Larzac à l’ouest

Et je vais devoir grimper là-haut

Petite pause dans un petit ocre local

Aniane, Pont du Diable (pas vu), Montpeyroux, y’a déjà marqué Mont

Et enfin Arboras

C’est là que ça devient sérieux

Le col du Vent est à 8km et 700m plus haut

Va falloir y aller

Petite pause dans le milieu

J’ai pas de moteur planqué dans le cadre

Soudain j’entends des cris

Damien et ses enfants m’encouragent un peu plus haut

Je les rejoins

Le col n’est plus très loin

Le plus dur est fait

Après ce n’est presque plus que de la descente douce jusqu’au Coulet

Cool……..

La nature a morflé

Les arbres, les buis ont pris une teinte marron grise

5 mois de sécheresse se font ressentir

On croit que c’est le feu qui a roussi la végétation

Mais c’est le feu du ciel pas celui de la terre

Et mes amis ont abandonné l’idée d’arroser

Les 500 litres par jour n’ont rien pu faire

Je vais les aider à bricoler

Mais c'est tout de même du sérieux

On construit un appentis

Et puis y'a tous les outils qu'il faut

C'est l'atelier de rêve

Tu demandes un truc

Et ça sort par magie de la boite

Pour le retour c’est sous la pluie

Et 4 heures pour rejoindre Montpel

Heureusement il ne fait pas froid

Repost 0
Published by didier falleur - dans poésie à vélo
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 09:38
Deux documentaires de Frederick Wiseman :  Titicut Follies : 1967 et Law and Order : 1969
Deux documentaires de Frederick Wiseman :  Titicut Follies : 1967 et Law and Order : 1969

Deux documentaires de Frederick Wiseman :

Titicut Follies : 1967

 

Titicut follies nous plonge dans le quotidien de la section psychiatrie d’une prison du Massachusetts. Tous ces hommes ont été considérés comme aliénés plus ou moins graves. Certains sont libres de se déplacer dès que les portes de cellules sont ouvertes, d’autres sont enfermés nus dans des pièces vides. Ils sont traités comme des bêtes et les gardiens les titillent en leur posant toujours les mêmes questions ou les traitants avec rudesse. On assiste éberlués à une représentation, une fête annuelle où les gardiens chantent et dansent menés par un chef que l’on pourrait croire aussi un peu fou. Des monologues de détenus, des discussions sur la politique, une confrontation entre un prisonnier et une commission chargée d’évaluer son comportement, un entretien entre le médecin chef Ross et un jeune arrivé. Pourtant sans brutalités (visibles ???) le film dérange, interpelle par la violence subie par ces hommes : fouilles, ennui, prise de médicaments, intubation pour les forcer à s’alimenter…le film a été censuré pendant 20 ans aux USA bien que Wiseman ait eu l’accord des participants.

 

Law and Order : 1969

 

Dans un commissariat de Kansas City, Wiseman filme la vie des policiers durant leurs patrouilles et les interventions qu’ils doivent effectuer pour toutes sortes de raisons (j’adore le passage de la femme qui refuse de se faire taxer de 90 cents par un chauffeur de taxi….). On voit de tout, de la violence des flics comme celle des gens qui les insultent. De l’appel du matin qui donne lieu à quelques échanges vifs entre les chefs et les flics, des conversations entre les flics qui discutent depuis leurs bagnoles et qui se lâchent parfois, des interrogatoires, des tentatives de réconciliations, des interpellations qui laissent pantois par leur sang froid ; je ne sais pas si cela se passerait comme ça aujourd’hui. Le film a presque entièrement été tourné dans les quartiers noirs de la ville.

Repost 0
Published by didier falleur - dans Cinéma
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 06:46
Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc - film de Bruno Dumont
Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc - film de Bruno Dumont
Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc - film de Bruno Dumont

Bonjour

je sors de la projection du film offerte par le cinéma Utopia d'Avignon pour raison encore jamais vue de visa d'exploitation non donné par la CNC......et plutôt de que le retirer du programme ils nous l'offrent...ces mecs sont grands !!!! Et sinon le film ???? Grosse claque...car ce que j'ai vu sur l'écran m'a tellement troublé que j'ai du revoir mes idées préconçues sur le cinéma. Bruno Dumont nous offre autre chose à voir et c'est une expérience absolument magnifique même si, je l'avoue, j'ai parfois un peu décroché sur quelques longueurs mais tout de suite après, Jeannette et surtout Jeanne nous emporte dans un tourbillon d'émotions tellement fortes et entrainantes que je me suis parfaitement associé à ses batailles intérieures et ses moyens de les exprimer. La chorégraphie de Philippe Découflé  nous propose des gestes insensés et associés à la musique d’Igorrr,  nous voila transportés dans un univers transcendé comme la vie de Jeanne et son pouvoir de persuasion. De la pure magie que des acteurs tous non professionnels nous offrent dans un dénuement salvateur....

Repost 0
Published by didier falleur - dans Cinéma
commenter cet article
17 septembre 2017 7 17 /09 /septembre /2017 18:27
Collection Agnès B - Anselm Kiefer et Elephant
Collection Agnès B - Anselm Kiefer et Elephant
Collection Agnès B - Anselm Kiefer et Elephant
Collection Agnès B - Anselm Kiefer et Elephant
Collection Agnès B - Anselm Kiefer et Elephant
Collection Agnès B - Anselm Kiefer et Elephant

Collection Agnès B - Anselm Kiefer et Elephant

Repost 0
Published by didier falleur - dans photos
commenter cet article