Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 10:04
Cher pays de notre enfance.......
Cher pays de notre enfance.......

Cher pays de notre enfance – Enquête sur les années de plomb de la V° République

Etienne Davodeau et Benoît Collombat

Fauve d’Angoulême 2016 – Futuropolis 2015 – 218 pages

Cette bande dessinée retrace l’histoire du SAC à travers l’enquête que mènent les deux auteurs sur les assassinats non résolus du juge Renaud et du ministre Robert Boulin. Ce » Service d’Action Civique » crée en 1960 par des fidèles du Général de Gaulle se transforme aussi en une branche qui ressemble vite à une organisation mafieuse. L’incroyable travail fourni par Collombat et Davodeau nous éclaire d’une manière brutale mais réaliste sur les faits de ce groupuscule dirigé par des personnalités connues (Pasqua en autres) et d’autres moins mais tout aussi impliquées dans ses exactions, disparations, intimidations, coups de force, infiltrations et j’en passe… Ils remontent le fil petit à petit, retrouvent des témoins, des amis ou proches qui parlent, qui dénoncent et qui forment la trame de cette enquête admirable.

L’histoire se déroule devant nous et même si nous en soupçonnions quelques passages, les détails apportés donnent parfois froid dans le dos et il a fallu attendre le massacre d’une famille à Auriol pour que soit décidée la dissolution définitive de cette association de barbouzes à coté de qui les Tontons flingueurs paraissent de vrais rigolos ce qu’ils étaient en fait et c’est pourquoi ils nous font toujours tant rire alors que le SAC pas du tout…..

Postface de Roberto Scarpinato, procureur général de Palerme qui vit sous protection policière depuis 25 ans….

Repost 0
Published by didier falleur - dans lectures
commenter cet article
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 15:18
Du Haut de sa Tour, le Did harangue la terre de Beaucaire.....Ohé vous m'entendez ?????

Du Haut de sa Tour, le Did harangue la terre de Beaucaire.....Ohé vous m'entendez ?????

Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....
Joli coeur de passage...j'aime bien.....

Joli coeur de passage...j'aime bien.....

Ah, pour une fois qu'il se passe quelque chose de culturel dans ma ville, je ne vais pas aller chercher ailleurs. Une expo de drôles de bestioles créées par mes amis Véro et Greg est l'occasion de pouvoir visiter le donjon du château plus souvent fermé qu'ouvert. Je me rue.....

Un texte sur Marie Madeleine, patronne de la ville, belles croisées d'ogives et surtout collection magnifique de graffitis sculptés par les tailleurs de pierres qui ont travaillé sur place. C'est un peu mieux que ceux d'aujourd'hui....je dois dire.....bien que je ne sais pas ce qu'en penseront nos descendants en 2031...et la vue alentour vaut la grimpette......

Repost 0
Published by didier falleur - dans correspondance
commenter cet article
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 07:00
Et ma main invisible dans ta gueule ?????
Et ma main invisible dans ta gueule ?????
Et ma main invisible dans ta gueule ?????

Et ma main invisible dans ta gueule ?????

Ah ben pas facile à trouver cette Nuitbebout de Nîmes. j'ai fait tout le tour de la ville, je passe même chez Goyard pour me renseigner, bof....les Arênes, l'Esplanade, Place de l'Horloge que dalle, je tourne sans rien trouver. Entre temps, Isabelle m'appelle et nous nous retrouvons dans les jardins de la Fontaine avec son chéri et sa fille. Petite promenade dans ce beau jardin en fleurs. Sur le retour, en faisant la tour de la Maison Carré je tombe sur un autocollant posé presque sur le sol. Square de la Bouquerie, NuitDebout. Ah; enfin !!!! Nous nous y rendons, c'est à deux pas. Un peu de monde, une grosse centaine. Ça cause dans le micro avec un groupe de policiers en embuscade armés pour une émeute. Elle doit avoir chaud la fliquette sous son barda. Pas de visages connus. Nous restons un moment puis nous nous quittons. Moi, je me rends à mon rendez vous musical au Carré d'Art : soirée Ligeti....

Repost 0
Published by didier falleur - dans correspondance
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 17:12
Kaili blues – film chinois de Bi Gan – 2015

Loin, très loin des clichés que l‘on nous impose sur ce pays, ses villes titanesques où les hommes doivent s’arrêter de bouger, de respirer pour vivre, le film de Bi Gan, doublement primé au Festival de Locarno, nous emmène dans un chine lointaine, verte, même si la ville tentaculaire se dessine au loin, où les rythmes semblent encore correspondre à nos visions des rapports humains. Une première partie statique ou des lents mouvements de caméras balayent décors urbains et les intérieurs des maisons pour devenir un incroyable plan séquence de 40mn dans la deuxième partie.

Des histoires d’hommes, de femmes, d’amour perdus, de rencontres et d’un enfant que l’on veut sauver. Tout semble presque banal mais la manière dont Bi Gan film ces séquences et tout simplement magique, nous entrainant dans des ellipses et des raccourcis qui nous font perdre le sens du temps. La caméra suit les protagonistes autant que les personnes rencontrées nous faisant découvrir l’intime et tout ce qui entoure la vie des personnages. C’est une rencontre très forte qui nous laisse abasourdis. Tout les éléments prennent part dans la construction du récit, qu’ils soient humains ou matériels : train, scooters, grues, eau, bateaux et créent une poésie qui vient s’ajouter à la beauté des images. A ne rater sous aucun prétexte.

Repost 0
Published by didier falleur - dans Cinéma
commenter cet article
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 13:10
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......
Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......

Terre brûlée - Tête dans les nuages et dans les arbres - Voyage au bout de la nuit ......

Le clou des expos à voir à Paris en ce moment (à mon humble avis). Anselm Kiefer fait de la peinture et pas pour rigoler. Réveiller la conscience allemande sur son passé et ses origines empreinte d'une entité guerrière forte. Il transpose les mythes et légendes du pays (Forêts, Nibelungen...) dans des tableaux d'une force incroyable qui nous laissent pantois. Tailles immenses, peinture jetée à la figure. Tout nous transporte dans un univers violent.Une salle est consacrée à des vitrines représentant des scènes plus ou moins évocatrices mais, grâce à leur transparence, aussi poétiques. Trois immenses toiles de fleurs rappellent la peinture de Van Gogh comme un respiration avant la dernière salle ou trône le lit de Ulrike Meinhoff. Quand on sort de là on n'a pas du tout envie d'enchainer sur autre chose car il faut du temps pour digérer ce que l'on vient de voir. La claque !!!!! Mais dépêchez vous, c'est jusqu'au 18 avril......

Repost 0
Published by didier falleur
commenter cet article
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 13:09
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique
La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique

La Maison Rouge (quai de l'arsenal) - expo céramique

Quelle chance !!!! Depuis combien de temps la céramique n'a pas eu l'honneur d'une grande expo ???? C'est fait conjointement avec le Musée de Sèvres.

Céramique funk américaine des années 70 née en Californie sous l'impulsion de Peter Voulkos, prof à partir de 1954 à Berkeley que suivront Ken Price et Ron Nagel. C'est vraiment expressif et différent.

Eros et Thanatos

Les 1500 cafards surdimensionnés de Bita Fayyazi (iran)

les superbes pièces de Thomas Schütte : Keramik sketches

Leiko Ikemura et ses pièces à la belle et tendre poésie

et plein d'autres encore. A vous de les découvrir jusqu'au 5 juin 2016

Repost 0
Published by didier falleur - dans photos
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 20:13
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....
Paris et la céramique...enfin....

Depuis combien de temps la céramique n'avait pas été à l'honneur dans un musée ou une galerie ???

Lacune comblée grâce à La Maison Rouge et le Musée de Sèvres. Deux expositions à parcourir pour s'apercevoir du travail qui peut être réalisé à partir de cette matière et comme la sculpture, elle devient tridimensionnelle et c'est cela qui fait toute sa force. Ça change de la poterie conventionnelle et utilitaire. Ici, nous sommes bien dans la création et l'art contemporain.

Repost 0
Published by didier falleur - dans photos
commenter cet article
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 08:02
Jim Harrison

Jim Harrison est mort le samedi 26 mars et je ne l’ai appris que le lendemain en allumant mon téléphone. Isolés au pied des falaises du Luberon, aussi loin que possible du monde agité, les nouvelles ne nous parvenaient que parcimonieusement et c’était tout aussi bien.

Alors cette nouvelle est tout de même arrivée et pas par ceux qui auraient pu me l’annoncer mais par des amis éloignés mais avec qui j’ai partagé la lecture de ses œuvres qui m’ont enchanté durant de nombreuses années en commençant bien sur par « Un beau jour pour mourir » puis les titres se sont enchainés alors que je tentai de rattraper mon retard jusqu’à l’arrivée du merveilleux Dalva que je n’ai eu de cesse de transmettre à tous mes amis jusqu’au temps de libraire que j’ai exercé il y a encore peu et où il fallait me battre avec ce patron pour que ce livre demeure en permanence à sa place alors que l’on me rétorquait :
"Il y a d’autres livres à vendre". "Ah oui, lesquels ?????" (Blague adorée). C’est un livre qui vous transporte littéralement dans un monde fait de magie et de personnages immenses, femmes comme hommes, même si ceux-ci ont toujours l’air d’être plus perdus alors que les femmes sont fortes, ancrées dans la terre et dans la transmission. Histoire de ce pays fascinant tant il a su former notre imaginaire que trébucher sur les marches de l’histoire

Ours brun nous a enchantés de ses facéties, En marge, De Marquette à Veracruz, Retour en terre resteront à jamais dans ma bibliothèque à coté des Fante et des Miller comme les piliers de ma littérature préférée même si les derniers opus de cet écrivain m’ont déçu. Il était peut-être temps que Jim Harrison se repose et se prépare au grand voyage sur la terre de ses ancêtres chéris. Un grand merci respectueux.

Repost 0
Published by didier falleur - dans lectures
commenter cet article
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 11:06
La Grande Arche - Salle à manger du néolithique - Le Ventoux encore enneigé - Ecorce et cinq cailloux
La Grande Arche - Salle à manger du néolithique - Le Ventoux encore enneigé - Ecorce et cinq cailloux
La Grande Arche - Salle à manger du néolithique - Le Ventoux encore enneigé - Ecorce et cinq cailloux
La Grande Arche - Salle à manger du néolithique - Le Ventoux encore enneigé - Ecorce et cinq cailloux
La Grande Arche - Salle à manger du néolithique - Le Ventoux encore enneigé - Ecorce et cinq cailloux
La Grande Arche - Salle à manger du néolithique - Le Ventoux encore enneigé - Ecorce et cinq cailloux
La Grande Arche - Salle à manger du néolithique - Le Ventoux encore enneigé - Ecorce et cinq cailloux

La Grande Arche - Salle à manger du néolithique - Le Ventoux encore enneigé - Ecorce et cinq cailloux

Au dessus d'Oppède le Vieux, ce vallon encaissé offre un grande variété de paysages, des grottes qui nous restituent la vie des bergers au siècle dernier, des montées bien raides et quelques chemins étroits. L'endroit est encore très sauvage et de l'eau y coule encore timidement mais il reste de beaux gours et il faut un peu moins de deux heures pour atteindre le sommet du petit Luberon. Nous suivons son chemin de crête pour redescendre par un vallon sans nom qui mène à Poudarigue. Retour à Oppède. Belle journée sous le soleil. Profitons car demain il pleut......

Repost 0
Published by didier falleur - dans correspondance
commenter cet article
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 16:02

Bonjour

Je mets sur mon blog le programme de mon voyage à vélo que je prévois de faire entre le 17 avril et le 5 mai. Les étapes avec le sigle H sont celles où j'ai déjà un hébergement prévu, les autres sont donc encore en recherche d'hébergement. J'ai aussi posté ce projet sur Coughsurfing et j'ai déjà reçu une réponse positive. Si vous suivez mes publications et que vous voulez me rencontrer durant de périple n'hésitez pas. A très bientôt je l'espère.

Etape 1 : Dimanche 17 avril - BKR >>> Aigues Mortes (H) - 60km

Etape 2 : Lundi 18 avril - Aigues Mortes >>> Sète (H) - 60 km (120km)

Etape 3 : Mardi 19 avril - Sète >>> Béziers ou Narbonne - 54 km (174km)

Etape 4 - Mercredi 20 avril - Béziers >>> Caunes Minervois (H) - 70 km (244km)

Jeudi 21 avril : Repos à Caunes

Etape 5 : Vendredi 22 Avril - Caunes >>> Castelnaudary - 60km (302km)

Etape 6 : Samedi 23 Avril - Castelnaudary >>> Toulouse (H) - 60km (362km)

Dimanche 24 Avril - repos à Toulouse

Etape 7 : Lundi 25 Avril - Toulouse >>> Moissac - 70km (432km)

Etape 8 : Mardi 26 Avril - Moissac >>> Damazan - 76km (508km)

Etape 9 : Mercredi 27 Avril - Damazan > Langon ou Sauveterre de Guyenne - 60km (568km)

Etape 10 : Jeudi 28 avril - Langon ou Sauveterre> Bordeaux (H) - 48km (616km) (60km)

Etape 11 : Vendredi 29 Avril - Bordeaux >>> Lacanau Océan (H) - 63km (679km)

Samedi 30 Avril - Dimanche 1er mai et Lundi 2 mai : repos à Lacanau

Etape 12 : Mardi 3 mai - Lacanau >>> Soulac/mer - 70km (749km)

Etape 13 : Mercredi 4 mai - Soulac/mer >>> Rochefort - 70km (819km)

Etape 14 : Jeudi 5 mai - Rochefort >>> La Rochelle - 35km (854km)

Repost 0
Published by didier falleur - dans correspondance
commenter cet article