Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 20:54
Trouvailles du jour
Trouvailles du jour
Trouvailles du jour

Cela faisait longtemps que je n'avais pas rencontré ce genre de trouvailles sur mon chemin. Cette fois en quittant Eyguiéres et en se dirigeant vers les Opiès, bien cachées derrière un talus dans ce que l'on peut appeler 'décharge sauvage' et ne datant pas d’aujourd’hui une carcasse de 203 et un capot avant de 4L, enfin on dirait bien.

Repost 0
Published by didier falleur - dans tracteurs et vieux bazars
commenter cet article
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 20:50
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....
Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys-  Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....

Le canal des Baux - les carcasses - ciste en fleur et Orchidée Ophrys- Les Opies et le chateau de la Reine Jeanne qui attendait le Roi René.....

Montée au sommet des Opies (Les Alpilles – Eyguières – 498m)

On a reporté la montée de mardi ça soufflait à plus de 100

Aujourd’hui ça se tente c’est un modeste 60 qui nous attend

Nous longeons le canal des Beaux

Qui s’est refait une beauté

Derrière un talus des carcasses métalliques attirent notre regard

Une 203 résiste vaillamment aux morsures du temps

Et un capot de 4L tente un sourire figé

La montée au sommet se fait dans un dédale de petites vallées encaissées

De roches à grimper et de fleurs à découvrir

Le vent se fait piquant

Au sommet un homme se tient silencieux un appareil en bandoulière

Nous nous abritons derrière le mur de la tour

Retour par un autre vallon

Un autre massif nous offre ses strates régulières

Il faudra bien un jour tenter de s’y aventurer

Visite des ruines d’une demeure romaine

Du château de la Reine Jeanne

Des ruines mais de beaux restes

Le temps laiteux rendu cette rando presque fantomatique

La brume et la lumière tamisée les arbres encore nus

Ce n’était pas tout à fait la Provence habituelle

Repost 0
Published by didier falleur - dans poésie en marche
commenter cet article
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 11:22
Manifestation à Nîmes contre la loi El Khomry
Manifestation à Nîmes contre la loi El Khomry
Manifestation à Nîmes contre la loi El Khomry
Manifestation à Nîmes contre la loi El Khomry

Un bon millier de manifestant dont une bonne proportion de jeunes se sont rassemblés devant la préfecture de Nîmes entre 12h00 et 14h00 pour crier leur mécontentement sur le projet de loi 'Travail'. Beaucoup de représentation syndicale également mais il manquait clairement la présence d'ATTAC. Pourquoi notre association n'a-t-elle pas véritablement appelé à nous joindre à ces rassemblements? D'aucuns disent qu'il n'ont rien vu ou lu à ce sujet. Faut-il attendre une autorisation écrite pour le faire. J'étais un peu consterné devant ce vide ????? Merci aux copains du front de Gauche et autres de Beaucaire de s'y être associés.

Repost 0
Published by didier falleur - dans correspondance
commenter cet article
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 17:19
Dans la cathédrale – Christian Oster – Minuit 2010 – 142 pages

C’est encore une histoire incroyable que nous raconte Christian Oser. Incroyable parce que tellement simple et banale en fait mais qui devient, comme d’habitude, un récit qui nous plonge, grâce à son écriture si particulière, dans la vie d’un homme d’une cinquantaine d’années. Il écrit des chroniques pour un journal de Chartres et essaye de se débarrasser d’un ami (Marc) qui squatte son appartement depuis déjà un (trop) long moment et il s’en donne du mal en l’accompagnant dans ses visite tout en lui disant d’être un peu plus réaliste car ses moyens sont faibles et ses vues sont bien irréalistes. Mais bon il s’en accommode car n’est-il pas son meilleur ami aussi ?

Puis survient une femme qui affirme le connaître mais dont il n’a aucun souvenirs, la mort d’un ami, la disparition de Marc lors de l’enterrement et la décision de quitter Paris pour changer d’air, voyage qui va le conduire à Chartres et lui faire rencontrer Anne, celle qui va se marier avec Andrieu mais qu’il aime déjà. Au milieu des moissonneuses batteuse rencontrées à la suite d’une chute à vélo, des flèches de la cathédrale qui se cachent à la vue, de photos d’Anne dérobées, Jean va naviguer dans ces paysages et nous faire partager ses sentiments sur une vie qu’il tente malgré tout de contrôler et puis si ce n’est pas le cas tant mieux car cela nous fait bien rire. Se déguste comme un vieux rhum au coin du feu.

Repost 0
Published by didier falleur - dans lectures
commenter cet article
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 15:17
La renverse – Olivier Adam – Flammarion janvier 2016 – 268 pages

Antoine, libraire quelque part mais on devine encore la Bretagne. Libraire par hasard comme sa vie qui ne ressemble à pas grand-chose. Pas vraiment ici, pas vraiment avec sa compagne Chloé qui pour l’instant se contente de cette relation sans vraiment poser de questions. Mais un événement va bousculer la vie quasi insipide de ce trentenaire : la mort de Jean Michel Laborde, homme politique accusé à l’époque de son enfance de viols sur des femmes de sa mairie et qui plus est impliquait sa mère qui avait une relation pas que professionnelle avec lui. Tout revient d’un bloc et le livre démarre très fort.

Ce retour dans le passé va faire ressortir tout le non dit de sa jeunesse, les mensonges, les humiliations, les quolibets des élèves de sa classe, les relations qu’il entretenait avec sa propre famille, ses parents et surtout ce frère qui a disparu depuis de l’autre coté de l’atlantique.

Olivier Adam décrit d’une manière très forte le fossé qui peut séparer la vie des adultes de celles de leurs enfants quand ils décident de ne s’occuper que d’eux-mêmes et de leurs carrières sans se préoccuper des dégâts que cela peut causer.

Dans une autre facette du livre, il nous décrit le milieu politique et médiatique qui régit la vie des gens et qui sait, quand cela est nécessaire, faire la ‘bonne’ part des choses et écraser les plus faibles. Cela nous replonge dans des histoires sordides qui ont fait la une des journaux et qui depuis sont tombés dans les oubliettes et c’est de cela que je dis que le livre d’Olivier Adam déçoit car comme ces faits divers, quand le soufflé se dégonfle, cela n’intéresse plus personne. Des répétitions, de presque copiés-collés de coupures de journaux, des personnages parfois peu consistants transforment ce récit en un banal roman de turpitudes sans intérêt. La vie de cet Antoine est un désastre, comme celle de beaucoup de gens sans envergure et ne nécessite pas de se pencher dessus. Encore dommage.

Repost 0
Published by didier falleur - dans lectures
commenter cet article
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 13:07
Abbaye de Pierredon (don) iris sauvages et amandiers en fleurs
Abbaye de Pierredon (don) iris sauvages et amandiers en fleurs
Abbaye de Pierredon (don) iris sauvages et amandiers en fleurs
Abbaye de Pierredon (don) iris sauvages et amandiers en fleurs

Abbaye de Pierredon (don) iris sauvages et amandiers en fleurs

malgré le froid qui s'annonce

c'est le besoin de sortir

qui se prononce

du Mas de Gourgonnier

prendre le sentier qui monte doucement à gauche et le suivre

une hache enterrée marque l'entré du domaine de Pierredon

mais ça n'a rien à voir avec une guerre

tapis de lavandin coupés court

vignes bien entretenue

allée de platanes majestueux et sculpture colorée

la cave est nouvelle et elle marque la bifurcation

nous sommes toujours à l'abri du vent mais ça ne va pas durer

nous évoquons des amis et le vlatipa qui débarque au détour d'un virage

chevauchant son vtt avec un ami

ça c'est plus fort que le roquefort

Salut Fernand !!!!!!!

Domaine de Vallongue, encore du pinard mais celui ci ne vaut plus grand chose

abandonnée par la famille avant d'être repris par des matuvus snobinards

et au mauvais gout certain

leur vin n'a plus rien à voir avec celui que je pouvais déguster

dans la cave jadis modeste

le palais d'aujourd'hui n'attire que des gogos

nous continuons vers Gros Calan et c'est là que ça se gâte

nous sommes découverts par le vent qui s'en donne à cœur joie pour nous refroidir

il faut presser la pas au risque de congeler

et attendre d'être nouveau à l'abri dans la face sud

pour retrouver la chaleur du soleil bien généreux

paysages doux, amandiers en fleurs et proposant leurs variations printanières

nous rentrons doucement

accompagnés sur la fin par le vacarme gentil des motocrosseux en délire

mais ils ne font de mal à personne

et pourquoi leur interdire

de s'éclater à tourner en rond dans la poussière

c'est moins dangereux que des kalachs

**************************************************************************

http://www.gourgonnier.com/

**************************************************************************

http://www.abbayedepierredon.fr/#/Accueil

Repost 0
Published by didier falleur - dans poésie en marche
commenter cet article
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 08:24
la gare de Portbou et le train qui vous y attend
la gare de Portbou et le train qui vous y attend

la gare de Portbou et le train qui vous y attend

Prévoir une peu à l'avance pour acheter son billet à un euro

sur le site suivant :attention nombre de places limitées surtout si vous voulez y aller un weekend je crois que c'est ouvert un mois à l'avance

https://www.train1euro.fr/

aller jusqu'à Cerbère car le site ne permet pas d'aller jusqu'à Porbou mais c'est pas grave il n'y a jamais de contrôle entre Cerbère et Portbou, c'est juste un tunnel qui sépare les deux villes

A Portbou, acheter un billet à 13.50€ pour Barcelone il y a un départ presque toutes les heures. D'accord ça prend un peu plus de temps que le TGV mais c'est vachement moins cher. Comptez 2h30 pour le trajet.

Ça se sont les horaires RENFE entre Portbou et Barcelone

http://www.renfe.com/FR/viajeros/index.html

Pour le retour vous pouvez acheter un Barcelone / Cerbère à la gare de Barcelone : attention ces billets ne peuvent pas s'acheter à l'avance, il faut les acheter le jour de votre départ.

Voila bon weekend à Barcelone et profitez bien. Ce train type TER permet de voyager avec des gens normaux et pas au milieu de touristes qui traversent un pays à toute blinde....Enfin, c'est ce que j'aime quand je voyage.

Repost 0
Published by didier falleur - dans voyage
commenter cet article
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 17:43
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016
Hivernale au Mont Ventoux - hiver 2016

C’est une tradition, tous les ans ‘je me fais le Ventoux’ comme on dit mais au moins une fois en hiver

D’abord parce que la route est fermée et vous évitez les pimpins qui y viennent en voiture, caravane

motos, tous ces trucs bruyants et polluants, toute cette foule et l’ambiance qui y découle

Alors en hiver c’est plus calme donc et c’est pourquoi alors aussi.

Cette année florence m’accompagne et nous avons décidé de passer la nuit au Mont Serein, la station de ski située sur la face nord à 1400 mètres d’altitude. Cela permet de faire les deux faces dans la journée ce qui n’est pas possible normalement ou dans l’option de s’en faire une bonne bien raide mais ce n’est pas d’actualité.

Mais il faut tout de même 8 heures pour rallier le point prévu en partant des ‘Clops’ puis remontée par la combe Malaval, rejoindre le Jas des Pèlerins, gravir la dernière pente et redescendre.

Oui mais cela serait bien trop facile comme ça. D’abord quelques chasseurs dans la combe et Florence qui me fait un petit caca nerveux que je suis inconscient et tout le tralala. Ben on s’en fout ; on y va quand même. Fuck les chasseurs !!!! (Elle est pas du genre…..). Je refuse de me laisser dicter ma vie par ces connards. Ça passe malgré des coups de feu tirés au loin. Nous croisons quelques coureurs bien plus légers que nous. Ça cavale dans la descente !!!!

Jas des Pèlerins, des gens comme toujours. Nous chaussons les guêtres car la neige est déjà au rendez vous. Au sommet vent fort et glacial. Nous ne trainons pas. La face nord est gelée et les traces rares pour ne pas dire absentes. Je cherche un chemin et une belle glissade me fait tomber directement sur la route en contrebas mais j’aurais aimé un peu plus de douceur. Rien de mal !!!! Nous la suivons par prudence pour prendre ensuite la piste noire qui amène directement à la station. Belle journée.

Notre petit gite ressemble à une mini maison nordique comme un demi-bateau renversé, petit mais disposant de tout le confort moderne, manque peut-être un peu de rangements pour ceux qui arrivent à pied comme nous.

Super repas bien roboratif et gouteux au resto du camping : le Mille410. Gens sympas.

Petit dej’ à 8h00, pas avant. Dommage, la journée va encore être longue. Départ par le GR4 puis le GR9 qui court sur la pente encore gelée de la face nord. Heureusement, un mec à raquettes a fait une belle trace qui nous guide et nous aide dans les passages un peu pentus. Flo me refait une petite crise du genre ‘on peut pas passer’ mais j’insiste et elle accepte le challenge.

Deux gars joyeux descendent de la tête de la Frache. Ils ont vu un renard et nous que dalle. C’est pas juste, nous sommes pourtant au bon endroit et je scrute les combes à chaque fois.

Pour nous c’est la Tête de la Grave que nous recherchons et heureusement que les traces sont toujours à car les marques sont enfouies sous la neige. Merci Monsieur. Le col, du monde en balade, raquettes et skis depuis le Chalet Reynard. Nous rejoignons le Jas des Pèlerins par un sentier en dehors de la grande piste puis Combes de la Fiole et d’Ansis pour rejoindre les Clops. Toujours aussi beau parcours. J’ai la nuit pour me reposer je pars demain pour Valencia. Florence rentre à Paris ce soir

Repost 0
Published by didier falleur - dans randonnées
commenter cet article
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 09:36
Valencia 2016 - Ville et musées
Valencia 2016 - Ville et musées
Valencia 2016 - Ville et musées
Valencia 2016 - Ville et musées
Valencia 2016 - Ville et musées
Valencia 2016 - Ville et musées
Valencia 2016 - Ville et musées
Valencia 2016 - Ville et musées

Mercredi visite de la ville

Et je vais tenter de trouver les vis manquantes de mon appareil photo

Le magasin de photo de la gare du nord m’indique un petit atelier à l’autre bout de la ville

J’y vais à pied cela me fait découvrir un nouveau quartier mais bof quand même

Trois vieux qui tiennent ce petit atelier, il faut sonner pour rentrer

Trois vis ??? Trois euros !!!! Ca va aller ???

Plus que bien et tenez, un bon pourliche pour une bonne bière à ma santé

Et je souris intérieurement en pensant à tout le micmac que m’obligeait à faire Fuji France

Pour ces trois petites vis de rien du tout

L’Espagne détient encore de ces petits endroits magiques ou l’on répare les choses

Retour au centre

Je passe par un (tout) petit quartier sauvegardé où les rues ont des noms de vierge

Une immense porte flanquée de deux tours marque l’entré de la vieille ville

Petit passage par le Musée de la ville qui présente une expo photo sur la guerre de 14

Photos officielles commandées par un état major soucieux de cacher la réalité des combats

Hommes en vie et destructions de villes par les boches faits prisonniers et réparant leurs dégâts

Peu de photos prises en premières lignes

Puis direction l’IVAM (Musée d’art contemporain)

Au programme : Grete Stern ; photographe allemande exilée en argentine

Photos montages représentant les rêves freudiens (Sueños)

Puis grande expo qui s’intitule : Construyendo Nuevos Mundos (Las Vanguardias historicas en la colleccion del IVAM 1914 -1945)

Très riche accrochage qui passe du dadaïsme au constructivisme jusqu’aux néo-plasticiens

Trop de noms pour tous les citer : affiches, tableaux ; sculptures, design, plus de 1000 pièces….

Pour en savoir plus : http://www.ivam.es/noticias/construyendo-nuevos-mundos/

Je termine par ‘Entre el Mito y el Espanto, el mediterraneo como conflicto’ une expo qui commence par une série de peintures de ses cotes apaisées et comme lieu de villégiature et qui se termine par des vidéos de migrants et de frontières infranchissables. Franchement réussie !!!!!

Retour dans la ville illuminée par un ciel bleu immaculé

Je commence à me sentir à l’aise dans son dédale de rues

A la découverte de nouveaux graffitis sans cesse renouvelés

La place de la Mairie est cerclée par un grand grillage

Et je me demande si c’est pour empêcher los indignados de l’envahir de nouveau

Mais c’est en fait pour les feux d’artifices prochains

Mais cela je le saurais plus tard

Repost 0
Published by didier falleur - dans correspondance
commenter cet article
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 08:21
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours
Valencia 2016 - la ville et alentours

le soleil

la lune

la tortilla

les affiches et les graffitis

le MUVIM

l'école de danse de Lliria

la sculpture monumentale en verre de Manolo Valdés

représentant la Dame d'Elche

Gonzalo au volant

Repost 0
Published by didier falleur - dans poésie en ville
commenter cet article