Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 15:02

Valencia 011

 

 

Ca va être compliqué de reprendre comme avant

comme si rien ne c'était passé

comme si rien n'avait été écrit et dit

en même temps je dramatise peut-être un peu

je pourrais faire comme si de rien

continuer à faire mon job en oubliant les remarques et les point de détails

continuer de transmettre, de partager, de conseiller ce que j'aime

à ceux qui m'écoutent et qui viennent remercier

oublier ceux qui ne me parlent pas ou ne veulent pas me parler

ils sont l'infime ils sont le négligeable

mais il faudrait que je les considère autant

je peux me contenter de les recevoir

non je ne serai pas le même avec ceux qui sourient

et ceux qui viennent en hostilité

prétendre être le même avec tout le monde

c'est prétendre que tout le monde se ressemble

c'est faire taire les affinités

les connivences

le partage des idées et des idéaux

être gentil avec tout le monde

seulement chez les bisounours

même dans les contes de fées ça n'existe pas

on peut déjà essayer avec 99% des personnes

le % qui reste je ne peux rien pour lui ou elle

désolé je suis au max




Repost 0
Published by zedid - dans un peu de moi
commenter cet article
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 06:10

lac-de-Gokyo-et-Cho-Oyu.jpg

 

j'aime la vie

j'aime mes amis

ceux de tous les jours

et ceux qui m'accompagnent sur les chemins

dans les forêts, les lacs et les montagnes

les collines, les plages et la mer

j'aime les rencontres

j'aime les animaux rencontrés par surprise

j'aime les vaches dans les campagnes et dans les alpages

j'aime les oiseaux qui me réveillent

j'aime la pluie qui frappe à ma fenêtre

j'aime mon sac à dos, ma gourde et mon canif

j'aime les légumes d'Anne

j'aime la boulangerie de Nathalie et Willy

j'aime mon vélo pour roulotter et ma moto pour aller plus loin

j'aime le train pour voyager

j'aime la musique qui m'apaise

j'aime les musiciens qui la jouent

les livres qui m'emmenent

le cinéma qui m'interpelle

la rencontre avec le yoga

et ceux qui me l'ont enseigné

j'aime les viticulteurs qui suppriment le sulfite

les agriculteurs qui respectent la terre, les cultures

et ceux qui vont manger leurs produits

j'aime ceux qui luttent contre l'oppresseur

au risque de leur vie

j'aime ceux qui défendent les terres contre les betonneurs

j'aime ceux qui m'apprennent à penser

à réfléchir et à réagir

j'aime ceux qui informent

j'aime ceux qui dénoncent

j'aime les arts qui donnent encore plus de sens à la vie


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 






Repost 0
Published by zedid - dans un peu de moi
commenter cet article
18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 05:50

 

mus-e-perso-016.jpg

je ne supporte plus les contraintes

je ne supporte plus les ordres

je ne supporte plus les cons

les fachos qui se déguisent en citoyens ordinaires

je ne supporte plus ceux qui me demandent

de faire ce que je n'aime pas faire

de lire ce que je n'aime pas lire

je ne supporte plus ceux qui font de la censure

je ne supporte plus les tueurs de baleines

et tous les chasseurs viandards

je ne supporte plus les massacreurs de forêts

je ne supporte plus ceux qui ralentissent la transition écologique

je ne supporte plus les pro nucléaires

je ne supporte plus Bachar el Assad et Poutine

je ne supporte plus le gouvernement israélien

je ne supporte plus l'état islamique

je ne supporte plus les passeurs d'immigrés

qui coulent les bateaux de ceux qu'ils ont rackettés

je ne supporte plus les paradis fiscaux

qui rigolent des états endettés

je ne supporte plus les mesures du gouvernement

et ceux qui nous gouvernent

je ne supporte plus les hommes politiques

je ne supporte plus les financiers qui imposent la misère

je ne supporte plus les grands travaux inutiles et imposés

je ne supporte plus les égorgeurs sanguinaires

je ne supporte plus les vendeurs d'armes

mais je ne me plains pas

je ne vis pas dans la misère











Repost 0
Published by zedid - dans un peu de moi
commenter cet article
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 06:32

Merveilleuse dernière journée d'été dimanche avec Sophie à Piémançon

la plage des Salins, la dernière plage libre d'Europe

qui veut bien sur remédier à cette anarchie et interdire les caravanes à partir de 2017.

Superbe ambiance avec les campements et les constructions éphémères faites de bois flottés
tout le monde se promène à poil et c'est top, tranquille et serein
la mer était divinement bonne et il faisait oufti chaud.

On n'a pas arrêté de se baigner et de prendre des coups de soleil
Sophie voulait faire un tour de moto alors nous y sommes allés à moto
On a bien fait car tu as vu lundi ??? bascule de temps et mégas pluies
j'ai été voir Near Death Experience et à part un petit quart d'heure un peu pénible au début, le reste est vraiment très bien avec un Houell épatant, une divagation dans Ste victoire

des réflexions, de la poésie, une rencontre et finalement ...
Tout à l'heure je retourne à la libraire
pour la première fois après le clash de jeudi
J'espère que je ne vais pas m'y sentir à l'étroit

Repost 0
Published by zedid - dans un peu de moi
commenter cet article
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 12:29

Montpellier se révèle, animée, chaleureuse, contrastée

entre architectures contemporaines et centre ancien

aux façades splendides où l'on peut parfois s'immiscer

les ruelles pentues offrent des paysages urbains multiples

des places où ronronnent les fontaines

des panoramas sur Cévennes et Pic au loin

la ville semble vivre à l'heure espagnole

se réveillant de sa torpeur vers le milieu de l'après midi

tant mieux les visites des musées sont terminées

une expo surprise de Combas à la chapelle Ste Anne et la découverte de La Panacée

un musée consacré à l'art contemporain pour ne pas dire conceptuel

et c'est l'heure de déguster une bonne bière

et miracle, le bar vient juste d'ouvrir nous offrant une carte au choix divin

une Orval pour Thierry une Saison Dupont pour moi....oufti que du bonheur !!!!

 

 Robert Combas à la chapelle Ste Anne

 

2014-09-12 11.45.17 

 

2014-09-12 11.52.44

 

2014-09-12 11.56.19

 

 

2014-09-12 11.57.19

 

2014-09-12 12.00.092014-09-12 11.58.29

 

La Panacée - Une lettre arrive toujours

 

2014-09-12 15.03.41

 

2014-09-12 14.42.56

l'oeuvre des bonbons mangée peu à peu par les visiteurs


2014-09-12 15.02.23

 

La réplique de la seule cabine téléphonique du desert de Mojave, découverte par un randonneur elle devenait trop populaire et a été déplacée avant de disparaitre pour toujours....

 

2014-09-12 15.02.53

 

2014-09-12 15.05.54

 

2014-09-12 15.35.15on se prend en photo, le musée la tranforme en carte postale qui parviendra à l'adresse mentionnée...qui ????

 


Repost 0
Published by zedid - dans photos
commenter cet article
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 15:38

A la recherche de Vivian Maier – film de Charlie Siskel et John Maloof – 2014

 

Dès les premières images où apparaissent les photos noir et blanc de cette photographe, l’émotion vous saisit. Des autoportraits beaucoup, dans des vitrines, des miroirs, des flaques et des portraits d’hommes ou de femmes, d’enfants aussi, « volés » dans les rues grâce à l’ingéniosité du Rolleiflex qu’elle utilisait où l’on regarde au dessus de l’appareil, celui-ci situé au niveau de votre buste ainsi les sujets photographiés vous regardent vous ou ailleurs ne se sachant pas saisis et le tour est joué.

Voir ces photos en grand sur un écran de cinéma est magique. On est sur place, un entend les bruits de la ville, les cris des enfants qui jouent, nous sommes projetés dans le passé et nous sommes subjugués car les photos de VM  sont absolument merveilleuses, elles touchent à l’intime  et à l’humain de toutes les conditions sociales.

Ce sont plus de 100000 photos qui ont été retrouvées par ce jeune homme à la suite d’un achat dans une salle de vente et, après les avoir un peu délaissées, il a commencé à les regarder de plus près et s’est aperçu qu’il possédait un véritable trésor mais provenant d’une personne totalement inconnue.

L’autre partie du film revient sur le passé de cette dame, sur les personnes qui l’ont fréquentée ou connue. Nounou dans des familles aisées, elle laisse un souvenir ambigu et ces paroles sont parfois un peu trop appuyées comme si les gens regrettaient de n’avoir pas eux mêmes su voir l’artiste qui vivait avec eux.

Un film admirable, un vrai voyage qui nous fait découvrir une photographe majeur de notre siècle.

 

   
        

 

 

 

Repost 0
Published by zedid - dans photos
commenter cet article
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 06:28

 

Le France suspend sa livraison du navire de guerre Mistral à la Russie car elle fait la guerre à l’Ukraine. J’ai entendu l’argument que l’on attendrait que la paix revienne pour le livrer. Ah..ah…ah….Je me gausse.

Car à quoi sert un navire de guerre si ce n’est à la faire et si la paix s’installe définitivement sur la terre que faire d’un navire dit « de guerre » ???? Alors si c’est juste pour faire travailler les ouvriers des arsenaux franchement je ne serais pas fier de mon job…..Ou alors pour frimer avec un beau joujou….Je suis atterré.

 

Un livre fait führer dans les librairies en ce moment. Et bien tant pis pour sa gueule à ce naze qui nous gouverne. Enfin quand je dis gouverne, je devrais dire aux ordres des financiers et du Medef. Même si Mme Trierweiler ne montre pas toute l’élégance souhaitée pour parler de cet épisode de vie, elle le fait pour se venger d’un homme qui l’a visiblement traitée par-dessous la manche. Et puis au point où il en est, autant le charger au maximum car ça peut peut-être s’arranger pour lui par la suite. Sinon il peut démissionner, personne ne le regrettera. Au fait, pour les affligés, il reste 600 autres livres à lire (+ ou - bons) pour cette rentrée.

 

La BCE vient de baisser son taux directeur à 0.05%. Les banques vont pouvoir emprunter à que dalle et s’enrichir en prêtant aux états et aux particuliers. TOP !!!!

 

La France se fait condamner (sans amende) pour ne pas réduire ses taux de nitrates et EDF (avec amende) pour manquement de sécurité dans les travaux de démantèlement des centrales nucléaires. Tout baigne….

 

On va nous forcer à changer nos compteurs EDF (entre 500 et 1000 euros). Coût : 5 milliard d’euros. On peut pas le mettre ailleurs ce pognon ? Va falloir faire gaffe aux arnaques…Comme il sera directement relié à la maison mère, risque de se faire couper le courant sans intervention humaine. J'explose façon puzzle..........

 

Les travaux à la librairie avancent et tout devrait être prêt pour la fin du mois. Ouf, enfin de bonnes nouvelles.

A bientôt

Repost 0
Published by zedid - dans correspondance
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 07:14

JOSEPH – Marie-Hélène Lafon – Buchet Chastel – 140 pages

 

Joseph est ouvrier agricole dans une ferme du Cantal, le pays préféré de MH Lafon. Elle nous parle de sa vie et de son regard constant et précis sur son métier, sur son amour des bêtes ce qui est très apprécié des patrons qui l’emploient. C’est sa force. Sa présence rassure et ils savent que le travail sera toujours parfaitement bien fait. Mais pour combien de temps encore.

Une écriture toujours aussi  riche, ciselée pour nous parler de ces vies, de ces moments qui grâce à elle, ne disparaissent pas des paysages.

On pense tout de suite au travail de Raymond Depardon et les textes de MH Lafon viennent naturellement accompagner le travail du photographe. Peut-être un peu moins fort que son précédent « Les Pays », Joseph reste tout de même un beau moment de lecture.

 

Lafon Joseph

Repost 0
Published by zedid - dans lectures
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 06:28

Après le président de personne

nous voila donc avec un gouvernement de personne

ah si...le gouvernement d'eux mêmes

ils se nomment

ils se promeuvent

ils se congratulent

ils s'engueulent

ils partent

ils reviennent

mais les rangs se clairsèment

ils sont de moins en moins nombreux

car ils ont peur

de quoi, de qui ?

oh, pas des gens !

mais du futur de leur carrière

car c'est ça qui leur importe le plus

leur avenir en politique

car un ministre qui démissionne ne va pas pointer à Pôle

non ses amis vont bien lui dégoter un petit job bien rémunérateur

c'est pas ça qui manque en fait pour ces gens

ou il va pouvoir crier bien haut qu'il n'a rien à voir avec cette politique

ah non, lui président il ferait tout autre chose

on a vu

et nous on a qu'à crever

mais on résiste et ça les fait chier quand même

 

 

Repost 0
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 17:35

 

Attention, le roman de Dalibor Frioux ne se prend pas à la légère car c’est une véritable plongée en enfer qu’il nous propose, l ‘enfer du RER aux heures de pointe et surtout l’enfer qui va survenir à ses quelques deux mille passagers quand il va s’arrêter dans un tunnel pour une durée « indéterminée » et « indéterminée » veut vraiment dire « indéterminée ». Vous suivez ?

Nous suivons trois de ses passagers, Kevin, un Fond de Fichier de Pôle (emploi) qui fait la manche, Anna une caissière (jolie) chez Monoprix qui se rend à son travail et enfin Vincent, Directeur de collections au Louvre.

Kevin, pendant que sa femme entretient la place de parking qui leur sert de logement ( plus de logement) parle à sa Conseillère par l’intermédiaire de caméras de surveillance pour l’informer de son travail et retrouve son interlocuteur personnel qui doit, entre autre, se battre avec ses collègues pour capturer des contrats qui tombent du ciel et qu’il espère offrir à ses 900 chômeurs ? Ah ah ah !!!!

Car il n’y a plus d’emplois non plus dans ce monde mais des « occupations » et quelle imagination incroyable de l’auteur de trouver des termes comme : DO, Demandeur d’Occupation (statut envié) ; SBO,  Solliciteur de Bribes d’Occupation ; CPO, Candidat à la Pré-Occupation, ou encore QQA, Quémandeur d’une Quelconque Activité et enfin Fond De fichier…pas terrible comme statut.

Anna, transporte son fils sur le dos en attendant de le déposer à la crêche et Vincent, qui comptait se rendre à Roissy pour prendre un avion pour Buenos Aires, se promène avec ses"mères" et ses "oncologues".

Voila le tableau qu’il ne m’est pas possible de vous décrire plus en détail.

Dalibor Frioux nous entraîne dans un monde souterrain absolument invivable où la transformation de ces passagers va se faire peu à peu pour survivre dans cet espace confiné.

Fable horrible sur le monde du travail, le transport en commun, la promiscuité, la rame de ce RER va devenir un radeau de la Méduse d’où on ne ressort pas indemne, une lecture qui vous happe comme elle vous dégoûte.

 

incident-voyageurs-de-dalibor-frioux-

 


 

 

Repost 0
Published by zedid - dans lectures
commenter cet article