Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 07:15
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane
Grande Traversée des Alpes - deuxième semaine - Mt Blanc jusqu'à Modane

Jour 9 – vers le refuge Nant Borrant – 16km / 1025+ / 1367- on passe sous le refuge du Gouter

Deuxième semaine. Je suis dans le temple de l’alpinisme et c’est magique. Tout est beau tour de moi. Je repars ragaillardi par le copieux petit déj de l’hôtel, y’a un méga buffet et j’en vois qui s’empiffrent à l’aise…

Je reprends une télécabine pour arriver direct à 1800. J’aurais pu le fer à cheval mais l’étape se présente assez longue déjà. Allons-y mollo…..

C’est la première étape du TMB et les nationalités se bousculent : j’entends parler Russe, Anglais, Espagnol et je marche avec un groupe d’Ukrainiens et du Caucase emmené par un jeune guide Russe. Karacho !!!!

Sur la carte IGN, y’a plus de sentiers que de routes. C’est impressionnant !!! Au dessus de nous, le train à crémaillère emmène les touristes au Nid d’Aigle et sur la crête, le refuge du Gouter a fière allure. A la jumelle, j’observe des cordées qui redescendent du Mt Blanc. D’ici, ça parait facile.

Les Contamines, gros cagnard, petit jardin en hommage à Samivel et deux églises baroques dont l’une accueille un concert de musique …baroque….c’est plein à craquer…je continue jusqu’au refuge…..magnifique maison de 1842 entretenue avec soin et chaude atmosphère avec ses boiseries et son plancher en bois. La chambre est belle et je la partage avec le couple du Caucase entre autres. C’est  un  nouvel  havre de paix dans la forêt et l’ambiance y est aussi  excellente  entre tous les randonneurs. Un pinson vient grappiller des miettes tombées sous les tables. Son  chant change  de  quand  il est  dans  les  arbres : piit….piiiiiiiit…. Je  dine  entres autre avec  des  américains de  partout.  Une fille de SF  qui  photographie  tout  ce  qu’elle  mange  et  qui  s’envoie  à  elle  seule  son  litron de rosé.  Elle a la santé !  Et un couple de profs Utah et Texas.  Il est tatoué jusqu’aux poignets en dragons classiques. On se régale avec repas hyper copieux…. que du bonheur encore une fois !!!!!!

Jour 10 – Vers le refuge du Plan de Lai (CAF) – 30km /+1540 / -1435 – Variante par la Tête Nord des Fours (2756m)

Réveil à 6h, ça gigote de partout. Je finis par me lever vers 7h. Boycott Lipton Yellow, merci juste de l’eau chaude.

Départ 8h15 pour le col de la Croix du Bonhomme donné pour 3h15 ; j’arrive en 2h30 et je n’ai pas l’impression de forcer mais c’est vrai que je ne m’arrête pas beaucoup. Pour la peine je me fais une rahouette vers la Tête des Fours, j’ai tout mon temps. 2758m, j’ai jamais été aussi haut.

Vue sur le Mt Blanc coté Italien. Pas de pot pour eux tout de même qu’il soit du coté français…j’aurais bien voulu assister au découpage de la carte…..

Je redescends au col, pause casse croute et passage par le Crête des Gittes. C’est joli, ça serpente par tous les cotés de la montagne mais ça grogne pas loin et je ne traine pas pour arriver au refuge. La route passe à coté. Je suis le premier arrivé. Une bière pour fêter ça….toutes les occasions sont bonnes !!!!

Pendant le repas je discute politique avec un jeune couple norvégien car ils me demandent ce que je pense de Macron…..et bien allons-y………….

Jour 11 – Vers le refuge de Rosuel (Vallée de la Tarentaise) – 20km / +1290 / -1650 – Variante par le Col des Fonds

 

Il pleut dans la nuit

Et le vent forcit

A 7 heures c’est toujours la pluie

Mais à 8 heures

La pluie a fini de tomber

Alors je m’en vais

Et il n’a plus plu de la journée

 

Drache drache drache

A tel point que je me demande un moment si c’est raisonnable de partir

Mais je commence à connaitre le truc

Il suffit d’attendre un poil

Et ça rate pas

A 8h ça s’arrête et peu après le ciel s’ouvre

Et donc je pars

Le sentier passe par le flanc de la montagne par des alpages full of Tarines

Vous savez celles qui n’ont des beaux yeux

Mais quel tempérament ces vaches

Et ça se rentre dedans à grand coup de cornes

Et ça cavale dans la prairie

Et ça fait du bruit

En contrebas le lac de Roselend manque d’eau

Première grimpette vers le col de Bresson avalé en 4 heures

Durant toute la montée nous sommes surveillés par la Pierra Menta

Magnifique pointe dressée vers le ciel

Qui change de forme au fur et à mesure

Elle a été gravie pour la première fois en 1922

Une plaque commémore cette ascension au col

Des gamins dans la montée et je me plais à écouter leur histoires

Celles qu’ils inventent pour frimer un peu

Quelle chance ils ont de se retrouver dans cet univers

Au bord du lac ce sera encore des jeux avec des cailloux et la petite qui crie du refuge

« Venez, on va choisir notre dortoir !!! »

Ils ont vraiment l’air d’être heureux

Je les suis jusqu’au refuge du Presset, son lac, ses bouquetins et son air frais

Et puis tant que j’y suis vers le Col du Grand Fond (2671) avec vue sur ??????

Ben non, c’est un peu bouché y’a que la face italienne comme amuse bouche

Allez, on redescend…direction Tarentaise..Je sens que ça va encore cartonner ce truc

Le taxi vient me récupérer dans la descente pour m’emmener directement au refuge de Rosuel

Ça évite une marche un peu fastidieuse en fond de vallée sur du macadam et au milieu des bruits de circulation

Tout le monde me dit que c’est pas la meilleure partie du trek

Et zou…….

Et devinez ?? Je retrouve le couple de suisses laissés à Chapelle

Alors retrouvailles et racontailles

Jour 12 – Vers le refuge du col de Palet (2600m) – 15km / +1570 / -545 – variante par le refuge du Mt Pourri

Ça devient une habitude, comme le trajet me parait vraiment très court (4 heures prévues) je repère sur la carte un sentier qui passe par le refuge du Mt Pourri. Mais qu’est ce qu’il a de si pourri ce Mont ? Allons voir un peu. Ça monte bien mais c’est normal dans le coin. En chemin j’observe une fille qui tripote son téléphone. Elle me dira qu’elle fait des relevés et même que son boulot est trop bien. Je la comprends, arpenter la montagne en travaillant y’a pire………………

Deux heures pour atteindre le refuge, gardien hypra cool qui me dit de continuer pour aller visiter l’ancien refuge transformé en musée. C’est pas de refus et la surprise est magnifique avec photos et histoires….toute l’histoire de la montagne, des pionniers et des hommes qui la chérissent dans ces 20m². Piolets, cordes, crampons accrochés aux murs, têtes blanches serrées les unes contre les autres autour de la table puis corps alignés par terre dans les duvets avant de se réveiller tôt le matin pour gravir le glacier.

Je reste un bon moment dans cette petite pièce qui a du voir de sacrés trucs.

Je redescends rejoindre le GR5. Je vais être seul presque toute la journée et j’arrive au refuge vers 15h30 juste avant la pluie. Peut-être une des plus belles rando à ce jour même si c’est difficile de faire un classement mais cette vallée glaciaire qui monte progressivement vers le col est vraiment magnifique (ouais, tu verras plus tard). Les norvégiens passent en coup de vent mais décident de continuer jusqu’à Tignes et peu à peu le refuge se remplit. Encore une très grande extra journée de marche……une famille tient le refuge et encore une fois c’est presque tout bio et délicieux.

Jour 13 – Vers le refuge entre deux Eaux – 20km / +720 / -1175 – pas de variante y’a des montagnes partout

A vrai dire le classement ne vaut plus rien tellement c’est beau partout car je rentre dans le Parc de la Vanoise et il parait que c’est pas dégueu par là non plus.

Réveil 6.30 déj à 7.00 avec la famille aux deux garçons sympas, Victor 7 ans et son petit frère Gauthier 4 ans et ses mimiques drolissimes. Dès 8.00, descente sur Tignes (c’est assez moche) pour remonter fissa vers le col. Y’a un funiculaire souterrain qui emmènent les skieurs sur les pentes du glacier à 3600 mais je continue à pied. Les norvégiens me doublent et je ne les reverrai plus. Puis je suis seul……………….

Au petit col cracboumhue….c’est le Mt Blanc qui revient. Cela fait 5 jours que j’ai quitté son domaine et il et là tranquille à dominer le paysage. Quel bazar !!!!!

Je passe sous le glacier de la Grande Motte et je peux voir les skieurs évoluer. Je suis à 2800 et eux seulement à 3300. A partir de là, le spectacle sera saisissant dans une immense vallée glaciaire avec la Grande Casse au dessus de moi. Cela me rappelle le Népal comme quoi il ne faut pas aller si loin pour s’en prendre plein les mirettes. Je flâne, je traine, je prends tout mon temps jusqu’à picniquer face à la vallée malgré un vent froid, c’est trop beau !!!!

Le torrent de la Liesse coule bruyamment alimenté de tous les cotés par les glaciers ; plus bas, le pont de Croé Vie (chemin minable) marque le départ du sentier vers le centre de la Vanoise. Puis c’est le refuge, ensemble de maisons ou anciens chalets tenu par des allemands et c’est peut-être aussi pour cela que la bière du soir est aussi allemande mais nonobstant délicieuse. Encore une super soirée avec plein de nouvelles têtes. Un gars a une grosse jumelle kakun œil et on peut observer les chamois faire les fous sur la crête.

Jour 14 – vers Termignon – 20km / +950 / -1780 – Variante par le Refuge de l’Arpont

C’est peut-être le dernier jour où je peux choisir mon chemin alors je ne vais pas me gêner et plutôt que de descendre direct vers Termignon, je choisis bien sur d’aller plut haut vers ce fameux refuge dont on m’a parlé au Palet. «  Ne ratez pas le refuge de l’Arpont, ça vaut le détour ».

Ça commence toujours par une grimpette et de nouveau les alpages et les vaches qui tentent de vous barrer la route. Faut forcer un peu le passage elles sont curieuses, vous reniflent et semblent dégoutées par l’odeur.

Puis c’est une longue traversée autour des 2500m par les lacs de Lozières et sous le glacier du Pelvé. Il y a du monde sur le sentier, le tour de la Vanoise attire les gens. Vue plongeante sur la vallée de la Leisse et les sommets de la Grande Motte et de la Grande Casse (tout est grand ici) où je passais hier. Soudain, le refuge de l’Arpont se dévoile, majestueux vaisseau de pierres lancé dans le vide. Quelle réalisation (tout de même 3 millions d’€). Déjeuner sur la terrasse, les nuages gris et le vent ayant décidé de s’enfuir au loin. Il fait chaud, on se croirait au Club Med. Long moment de contemplation et de détente en compagnie de deux gars qui ont décidé de s’arrêter ici, le prochain refuge se trouvant à plus de 6.30 de marche et il est déjà 2 heures. Moi je continue car il me reste aussi 3 heures de marche pour Termignon.

Longue promenade en balcon, cascades, chalets, dernière grimpette puis descente depuis Montalfa (ruines) à travers une belle forêt et c’est le village et l’auberge de la Turra pour ce soir. De nouveau un peu de confort et c’est tant mieux. « Garçon, une Chouffe Soleil. Non deux please !!!! Merci »

Jour 15 – Vers Modane – 23km / +890 / -250 – par Sardières, Aussois et le Monolithe

Après cette nuit magnifiquement réparatrice dans cette super auberge, vraiment je recommande, le réveil se fait sous la pluie mais j’avais été prévenu depuis plusieurs jours. Le pire jour de la semaine. Il pleut, pas trop, mais si…j’attends….et voila, à 9h30 c’est fini. Bon j’ai du attendre plus longtemps que d’habitude mais il suffit d’un peu de patience. Alors je peux y aller. Avant de quitter le village, je vais voir le monument aux morts : une femme qui pleure sur une longue liste de disparus. La famille Venaz ne s’en relèvera pas : 6 morts. Le sentier passe par les villages de Sardières et Aussois ainsi qu’un fameux monolithe. J’ai le temps jusqu’à Modane, mon CS n’arrive qu’à 17h00.

Ça change de passer par des villages typiques de Maurienne mais les églises sont fermées et pas possible de les visiter (Baroque). Heureusement, le Monolithe est ouvert et c’est tant mieux car il est impressionnant avec ses 93 mètres de hauteur. J’en fais le tour. Puis c’est le charmant village d’Aussois. Ouf, l’église est ouverte et je peux rentrer voir ce décor baroque si fameux dans la région elle est pas mal du tout. Je redescends ensuite par une succession de forts italiens qui protégeaient la frontière. Napoléon a failli les détruire mais le risque disparaissant il a laissé tomber l’histoire. Le pont du Diable franchit la rivière et je retrouve le GR5. Encore quelques kilomètres et je suis à Modane. Ça serait pas l’heure de la bière ???? C’est un peu tôt mais le petit bar affiche : "St Feuillin à la pression" c’est une invitation que je ne peux pas refuser tout de même, c’est trop rare…………en voila une belle conclusion………….

Belle soirée en compagnie d’Alexandre, mon CS qui m’accueille ce soir. Autour d’une pizza, il me raconte sa passion pour les vieilles pierres et son désir de terminer sa vie à restaurer des châteaux ou des donjons. Son appart est tout petit et très encombré et il me propose son lit pour dormir. Beau geste d’amitié. Un grand merci à lui.

 

 

quelques vieux bazars oubliés
quelques vieux bazars oubliés

quelques vieux bazars oubliés

Partager cet article

Repost 0
Published by didier falleur - dans randonnées
commenter cet article

commentaires