Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2020 7 27 /09 /septembre /2020 08:04

A Lacanau, les vagues sont balaises

et les surfeurs qui les chevauchent

pas des moindres

hier les longs gauche offraient des rides de folie

et les meilleurs d’entre eux

nous ont donnés un grand spectacle

moi je me contente de plonger dans l’écume

essayant de ne pas trop me faire secouer

par les vagues traîtresses

mais j’ai beau faire gaffe

je me prends de belles claques

hier tout était en parfaite harmonie

un océan qui accueille les corps

a une température idéale

pour y rentrer et y rester longuement

des vagues assez hautes pour se faire plaisir

mais pas trop hautes pour hésiter de les affronter

des gens qui prennent tous du plaisir

on se baigne tous à poil

c’est le coin des culs nus

comme on dit ici

et ça me va bien

le corps libre comme l’esprit

 

Je suis arrivé il y une semaine

pas de problème avec le train

parti et arrivé à l’heure parfait

ça marche bien ce truc

faut le dire alors

après ça se complique

c’est la saison morte il paraît

alors les bus se font rares

4 heures d’attente

je tente une expérience

sortir de la ville en tram et bus et puis le stop

mais le temps de comprendre comment faire

je perds une heure à expliquer mon projet au personnel du transport urbain

« Merci, mais cet arrêt de bus

géographiquement, il se trouve où sur la carte ? »

mais c’est bon j’y arrive

une première voiture m’emmène jusqu’à Ste Hélène

et puis après, c’est la loose totale

presque une heure sans bouger

que ça soit les vieux, on peut comprendre

mais les jeunes qui se la pètent grave

en combi Volks avec lunettes branchouilles et cheveux dans le vent

on se demande s’ils ont été jeunes dans leur vie de merde

je me venge avec moult doigts d’honneur sur leur passage

mais je dois me rendre à l’évidence

c’est pas comme ça que je vais arriver à Lacanau

demi-tour

j’interpelle un quidam à un stop et en forçant un peu

il me dépose à l’arrêt de bus

j’avais vraiment pas envie de me taper ces 4 bornes à pied

reste plus qu’à attendre le bus…..40mn

 

Je continue mon job intérimaire de réparateur de vélo

le semaine dernière c’était celui de mon amie S.

qui part en week-end avec des freins foutus

et des pneus à plat ou presque

je change les patins dans le train qui nous emmène

au Grau du Roi

sur la route un loueur à la Grande Motte

nous prête sa pompe idoine

on peut continuer

mais j’ai beau lui avoir dit et redit

qu’il fallait qu’elle change ses pneus

elle ne l’a pas fait

et arrivés à Sète

elle avait crevé

heureusement nous étions arrivés à bon port

de Sète

mais la balade a été belle

en passant par les chemins de halage

et l’abbaye de Maguelone

mais les indications des voies vélo sont vraiment mauvaises

et il faut bien connaître les chemins

pour pas se paumer

ça va je connais

 

A Lacanau ça continue, les vélos de mes amies

A. et F. sont dans le même état

plus de freins

bon j’aime bien et ça m‘occupe

J.Paul a profité de la prime de 50€

pour faire réviser son vélo

elle en avait bien besoin

totalement négligée la bici

comme si ce véhicule du futur

n’avait, à ses yeux, aucune importance

 

la parenthèse lacanienne

fait partie de ces moments privilégiés

de l’année

où le corps se gave de soleil et d’iode

où le temps ralentit à son maximum

où le silence de la nuit

ne vient pas perturber nos rêves

il y a les oiseaux et leurs chants

qui égayent l’espace

les écureuils et les hérissons

qui viennent grappiller les restes de nos repas

les écureuils c’est le matin

les hérissons la nuit

une Mascaret pour le dernier soir (bière bio locale esstra)

le retour s’est bien passé

partir de la campagne fait mieux envisager

la longue traversée de la ville par des rues

où l’on pense impossible qu’un bus puisse passer

mais il passe

la gare de Bordeaux est bondée

et elle pourrait presque s’appeler la gare de Baillardran

tellement il y des boutiques de cette marque

mais les canelés à 2.60€ le bazar

c’est pas donné pour tout le monde

je m’abstiens

sur les conseils de mon pote JP

je la traverse en sous sol et j’arrive dans le quartier Belcier

ancien quartier ouvrier

qui se transforme en quartier moderne

avec ses immeubles contempouriens

où les architectes se font la guerre

ça va ressembler à Lyon et sa Confluence

un de plus réservé aux bobos et friqués

mais l’avantage c’est que cette nouvelle gare est encore désertée par la foule

on respire et c’est calme

y’a bien un sdf qui profite des prises de courant pour jouer à des jeux vidéos

le téléphone à fond, la guerre fait rage

le chien dort tranquillement sur sa couverture

train pour Toulouse où je m’arrête ce soir chez des amis

fin des vacances

A Lacanau, les vagues sont balaises
A Lacanau, les vagues sont balaises
A Lacanau, les vagues sont balaises
A Lacanau, les vagues sont balaises

Partager cet article

Repost0

commentaires